Bureau Veritas
La lettre bureau veritas - Notre regard sur l'actualité QHSE
La lettre bureau veritas
Sommaire | Energie / Climat | L'entretien et le contrôle obligatoire des chaudières : une recherche d'efficacité énergétique

23 juin 2010

Energie / Climat

L'entretien et le contrôle obligatoire des chaudières : une recherche d'efficacité énergétique

Le contrôle par un organisme accrédité est obligatoire pour toutes les chaudières d'une puissance égale ou supérieure à 400 KW (décret 2009-648).

Des centaines de milliers d’installations sont concernées parmi lesquelles des piscines, écoles, collèges, petits immeubles et même des centres commerciaux. Les toutes petites chaudières (de 4 KW à 400 KW) sont quant à elles soumises à l’ entretien annuel (décret 2009-649). En septembre et octobre 2009, deux arrêtés sont venus préciser les modalités de ces opérations. Enjeux : la sécurité, l’efficacité énergétique et une meilleure estimation de la pollution générée par les chaudières d’usage commun. « Un début encourageant mais il faudrait aller plus loin » dit Christophe Jousse, Référent national installations de combustion chez Bureau Veritas.

L’un des arrêtés révise la notion de chaudière, que dit-il ?
C.J. : La chaudière peut être un générateur de chaleur ou un ensemble de plusieurs générateurs en réseau auparavant désigné comme chaufferie. La sémantique est importante puisque la puissance de la chaudière est désormais calculée en additionnant les puissances de tous les générateurs débitant dans le réseau.

Pourquoi un entretien annuel pour les toutes petites chaudières ?
Christophe Jousse : Les chaudières* d’une puissance comprise entre 4 KW et 400 KW sont en majorité d’usage domestique (individuel pour les petites, collectif pour les plus grosses). En termes de pollution, leurs puissances additionnées représentent un nombre élevé de grandes installations de combustion. D’où cet arrêté qui rend obligatoire, depuis le 15 septembre 2009, l’entretien annuel. Lequel doit être réalisé par un chauffagiste respectant les conditions de qualification prévues par la loi.

Quelles sont les modalités de contrôle pour les installations de combustion supérieures à 400 KW ?
C.J. : Les propriétaires ou exploitants doivent toujours faire vérifier l’état et le rendement de leurs installations. Mais un contrôle de rendement minimal doit désormais être effectué dès 400 KW ; il tient compte des caractéristiques du combustible et de l’âge de l’installation (les chaudières à biomasse pour lesquelles il n’existe pas de référentiel de rendement, ne sont pas concernées). Nouveauté également, des analyses d’oxyde d’azote (NOx ) doivent être effectuées sur toute la gamme, toutefois les valeurs de référence restent indicatives. Par contre, au-delà de 2 MW, l’obligation de conformité aux valeurs limites, déjà existantes, demeure.

Qui réalise le contrôle de rendement et les mesures de pollution ?
C.J. :
Là encore, c’est une nouveauté, un organisme accrédité COFRAC est le seul désormais à pouvoir réaliser ces opérations. Il doit au terme de son intervention émettre un avis sur l’entretien de l’installation et, si besoin, donner des conseils d’optimisation.

Bureau Veritas est-il accrédité ?
C.J. : Oui, depuis longtemps pour la partie « poussières » (chaudières charbon/biomasse) et pour les mesures de pollution des installations dépassant 2 MW (le « 17025 »). Une demande d’accréditation est en cours pour la partie « calculs de rendement » et « mesures de NOx » des petites installations sur la base du nouveau référentiel « 17020 ». Dans l’offre de services, nous avons décidé d’inclure également des mesures de monoxyde de carbone bien que celles-ci ne soient pas demandées par la réglementation. Non seulement ce gaz est mortel à forte concentration mais il est aussi indicatif d’un mauvais fonctionnement ou d’un mauvais entretien. Or, 40% des intoxications au monoxyde de carbone sont dues à un défaut des chaudières…

Ces contrôles vont-ils favoriser une meilleure performance énergétique ?
C.J. : C’est toute la question. Le décret et l’arrêté sont les transcriptions en droit français d’une directive européenne de décembre 2002 et dont les préconisations sont beaucoup plus larges. Il est intéressant, huit ans plus tard, de voir enfin ces textes paraître même s’ils ne portent que sur l’état général de l’équipement. En instituant le principe d’un entretien obligatoire et en exigeant pour les chaudières, dès 400 KW, un contrôle de rendement minimal, le législateur vise une première sensibilisation des propriétaires. Mais il serait souhaitable que le contrôle soit élargi à d’autres aspects. Contrôler l’état intrinsèque d’une chaudière ne permet pas de statuer sur la performance énergétique globale : qu’en est-il du bâtiment chauffé ? l’isolation thermique est-elle correcte ? ferme-t-on les fenêtres en période de chauffe ? Les industriels doivent appréhender cette obligation de contrôle comme un point de départ pour une recherche globale d’économies d’énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. On peut vérifier l’état d’un moteur mais si la conduite, ou l’usage même du véhicule ne suit pas, la consommation restera élevée. Nous pouvons aider nos clients à ouvrir des pistes de réflexion… Le contrôle ne doit pas s’arrêter à la porte de la chaufferie…

* On notera qu’il s’agit ici de chaudières de chauffage d’eau ou de vapeur, les chaudières à air ne sont pas concernées.

Bureau Veritas est accrédité pour le contrôle périodique des chaudières

  • Les intervenants de Bureau Veritas, agréés par le ministère de l’Industrie, continueront d’effectuer leurs missions de contrôle jusqu’au 30 juin 2010.
  • Dès la prochaine saison de chauffe, Bureau Veritas réalisera les contrôles de rendements et de surveillances de pollution.
  • Bureau Veritas accompagne ses clients pour optimiser leurs installations de chauffage.
  • Pour plus d’informations sur le contrôle de vos installations thermiques, cliquez ici ou contactez nous en cliquant ici.
Retour au sommaire

Les autres actualités Energie / Climat

2 juil. 2013

Energie / Climat

Les audits énergétiques vont devenir obligatoires

La Directive européenne relative à l'efficacité énergétique va rendre désormais obligatoires les aud (...)
lire la suite

15 mai 2013

Energie / Climat

Comment mieux maîtriser les risques de l'éolien offshore ?

Les projets éoliens offshore deviennent de plus en plus complexes et les risques augmentent. Bureau (...)
lire la suite

8 avr. 2013

Energie / Climat

Systèmes de climatisation et pompes à chaleur réversibles : inspection obligatoire pour tous

Afin de réduire leur consommation d'énergie et limiter leurs émissions de substances polluantes, tou (...)
lire la suite

19 févr. 2013

Energie / Climat

Anticiper les obligations de réduction de l'utilisation des fluides frigorigènes HFC

Le scénario de la Commission européenne en matière de réduction de la production et de la consommati (...)
lire la suite
Toutes les actualités Energie / Climat